Psychologue du travail

Être performant et bien au travail ? c’est tout l’art auquel un psychologue du travail doit aboutir en s’intéressant particulièrement  à la variable “émotion”.

Diagnostic du psychologue du travail

Comment peut-il identifier, évaluer des phénomènes mal définis ? Le stress est à la base un phénomène subjectif. Pour l’étudier, le psychologue du travail travaille avec plusieurs populations comme les métiers d’urgence.

Les risques psychosociaux

L’individu n’accepte plus de travailler dans des conditions que l’on acceptait il y a 50 ans. Le désir aujourd’hui est de vouloir s’épanouir au travail. La société a connu des changements technologiques très rapides, elle travaille autour de la globalisation avec des interlocuteurs de culture et de pays différents. Cela amène à une complexification des interactions entre les individus et les équipes qui doivent déployer un effort constant pour s’adapter.

L’adaptation génère du stress. Le stress n’est pas une maladie mais un phénomène induit à chaque fois qu’un individu doit s’adapter à une situation.

Face à cet environnement changeant et en constante évolution, les salariés sont confrontés à un certain niveau de stress.

Quand ces phénomènes ne sont pas gérés ni anticipés ; ils génèrent tous les risques de harcèlement, de violences, d’incivilités etc…

Les conséquences du stress

  • La santé

Cet état de stress va provoquer des accidents, des troubles anxieux ou dépressifs, un épuisement professionnel

  • L’entreprise

Les conséquences vont être l’absentéisme, l’inefficacité au travail, le turn-over, le baisse de l’engagement. Ces phénomènes vont impacter l’organisation, la solidité et la pérennité de l’entreprise.

  • La capacité de travail

Le stress va affecter la capacité et la performance ; la personne aura des difficultés à se concentrer, sa mémoire va se dégrader.

Performance et niveau de stress

Différents types de stress existent :

  • L’état de stress optimal 

C’est celui dans lequel on fonctionne bien, on est attentif à ce que l’on fait, on oublie le temps, on se sent épanoui, on est créatif en trouvant de nouvelles manières d’aborder une problématique.

  • L’état de stress adaptatif

Cet état de stress mobilise les capacités mentales jusqu’à être attentif aux signaux faibles. Emotionnellement, on ressent une légère appréhension qui nous pousse à l’empathie, l’altruisme, la combativité, l’espoir que les choses vont se réaliser.

Ce type de stress est favorable à la performance car il incite à l’action et à la prise de décision.

  • L’état de stress dépassé

Lorsque l’état de stress optimal et adaptatif durent trop longtemps, on bascule dans un état de stress dépassé qui va se présenter sous différentes formes.

D’abord, la sidération où l’on est pris par la peur et on se sait plus comment aborder une tâche ou une situation.

L’agitation stérile est caractérisée par un effort de réflexion intense qui conduit au néant.

L’autre forme de stress dépassé est le comportement automate dans lequel on se met à effectuer des tâches que l’on connaît mais qui ne font pas partie de nos fonctions comme se mettre à balayer à son bureau.

Comment prévenir le stress professionnel ?

Pour rester dans l’état de stress optimal, il existe 3 types d’intervention.

Le psychologue du travail peut intervenir sur les facteurs du stress, sur son évaluation en mesurant de quelle manière il est ressenti et sur ses conséquences qui consistent en une intervention urgente qui va accompagner le salarié à y faire face.

Comment ?

  • L’approche individuelle

La personnalité même de l’individu peut-être une source de stress, il s’agira de travailler sur cette personnalité pour influencer le salarié dans sa manière de répondre. Le salarié a souvent tendance à se mettre une pression inutile induite par un dialogue intérieur négatif : “je ne vais pas y arriver, je ne suis pas à la hauteur” etc..Le psychologue du travail va aider à transformer alors ce dialogue dans le positif : “les délais sont certes courts mais je vais y arriver”.

Je réserve ma consultation

  • L’approche organisationnelle

Dans les domaines organisationnels, il s’agira pour l’entreprise de promouvoir le soutien social et la citoyenneté de son entité. La culture de l’entreprise doit être basée sur la reconnaissance et les conditions de travail.

Conclusion

L’efficacité de l’intervention du psychologue du travail sera complétée par le comportement du responsable managérial. Il a été démontré que le soutien managérial est déterminant dans les états de stress. Un manager bienveillant, affranchi de son propre stress va diminuer voire supprimer cet état nocif au bien-être au travail.

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.