Solitude joyeuse?!

Cela nous est déjà arrivé, au moins une fois, à chacun.e, de se sentir seul.e. Ce n’est pas un ressenti agréable, c’est souvent mêlé de mélancolie… On pense aux périodes où on était entouré…. On repense à ces personnes qui ne sont plus avec nous.

Une sorte d’état dépressif où on se sent seul.e, comme si on ne pouvait rien faire seul.e, alors que la plupart du temps on y arrive… A ce moment-là, on n’y  arrive plus… On arrive plus à rien.

J’ai déjà, comme beaucoup de personnes, expérimenté ces sensations désagréables, j’ai donc dû apprendre à faire avec, pour différentes raisons lors de mon parcours.

 Je me suis alors rendue compte du pouvoir de la solitude.

Grâce à tous mes outils de coach de vie, que j’utilise lors de mes séances et dans mon quotidien, j’ai réfléchi à comment transmuter ces moments de solitude triste, en solitude joyeuse.

Aujourd’hui avec les vidéos « Tuto », on peut facilement tester de nouvelles activités. J’ai trouvé la mienne, le tricot.

Tout a commencé un hiver où je savais que j’allais affronter encore quelques semaines de solitude à une période très froide de l’année, sans avoir beaucoup de finances…. J’ai donc cherché une activité que je pouvais faire seule, à moindre frais… Et qui peut également s’offrir, tant qu’à faire.

 Le tricot, me semblait approprié et m’a apporté de joyeuses pensées.

En effet la phase d’apprentissage m’a bien occupé, et dans mes galères j’ai bien rigolé. Petit à petit j’ai observé mes progrès, je pouvais même penser à en faire des cadeaux, donc penser à ceux qui sont « proche » de mon cœur.

C’est ainsi que, je me suis aussi essayée au dessin, activité pour laquelle ici encore je n’ai aucune douance…. De brouillons ratés en nouveaux tracés, j’ai trouvé des exercices pour créer des mandalas soi-même.

C’était mon chemin, les mandalas ne sont qu’un exemple parmi de nombreux possibles.

Il est vrai que pour dessiner, on a juste besoin d’un papier, d’un crayon… Il faut peu de choses pour déjà rendre ce moment, de solitude, heureux.

C’est aussi grâce à ces expérimentations que j’ai ressenti la magie opérer. Dès qu’on commence à développer son pouvoir de créativité, sans forcément vouloir devenir un nouveau génie de la discipline… Une chaleur de bien être se fait rapidement ressentir… Chassant le « spleen », nous envahissant de nouvelles envies.

A force de pratiquer j’ai transformé mes moments de solitude triste, en moments de solitude joyeuse.

Bien sûr, grâce au développement personnel, j’ai aussi compris le besoin de me ressourcer, par exemple en prenant le temps de visualiser les situations passées ou à venir, dans des moments confortables pour moi, pour ressentir pleinement mes émotions, sans être entourée d’agitation.

Ce sont des instants de solitude précieux, que je peux partager avec mon « journal de bord », s’il y a un « trop plein », ça me permet aussi de déposer les émotions qui me perturbent et d’en prendre le recul.

Finalement, j’observe dans mes moments de solitudes, parfois, encore, de la tristesse. Elle fait partie des émotions à vivre, parce qu’on fait des choix… Prendre le temps de pleurer, par exemple, permet de ne pas mettre « la poussière sous le tapis »…Et d’avoir la surprise au prochain « gros ménage »… De tout ce qu’il nous reste à nettoyer ! C’est un vrai gain d’énergie !

Certains moments de solitude sont donc devenus des temps de ressource et d’intériorisation. Ce qui me permet de ne plus avoir à subir de solitude triste pendant une heure, une journée complète, ou même plusieurs jours, pour moi ça n’existe plus.

C’est grâce à tout cela que j’ai compris l’importance de ces moments de solitude pour mon équilibre, pour mon développement personnel. Cela me permet de mieux me connaître et de mieux m’accepter, dans mes pensées et mes émotions. En parallèle j’ai observé une consolidation de « l’estime de soi ».

C’est pour tous ces bienfaits que j’avais très envie de vous partager ce retour d’expérience.

Aujourd’hui, ces moments sont essentiels pour moi, la solitude est devenue ma meilleure alliée, ainsi je suis devenu « ma meilleure amie »…Et si on est toujours accompagné de son/sa meilleur.e ami.e, c’est qu’on est plus esseulé.e, n’est-ce pas ?

Profil Coach de Vie :

https://www.energy-visio.fr/praticien/laety-tual/

06.46.76.23.59